Informations Pratiques


Plan d'accès restaurant indien Vendôme Le Gandhara

66 Faubourg Saint Lubin, 41100 VENDOME

Réservations : 02 54 23 66 19

Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 23h.
Paiements acceptés : cartes bancaires, ticket restaurant, chèque (sauf étrangers), espèces.

Gandhara sur les réseaux sociaux

Gandhara sur Google Plus

Introduction
Bodhisattva Gandhara Guimet 181172Le Gandhâra (translittération sanskrite : Gandhara) est un ancien royaume situé dans le nord-ouest de l'actuel Pakistan et l'est de l'Afghanistan, centré sur les vallées de la Swat et de la Kâboul, deux affluents de l'Indus. Ses villes principales sont Purushapura — l'actuelle Peshawar — et Taxila, centres commerciaux de premier plan entre l'Inde et l'Occident.

Le royaume de Gandhâra existe du premier millénaire av. J.-C. jusqu'au XIe siècle. Région stratégique située au carrefour des grandes civilisations indienne, d'Asie centrale, perse et gréco-romaine, cette plaine riche et convoitée est envahie à de nombreuses reprises. Il est sous l'autorité des satrapes indo-grecs jusque vers 30 av. J.-C., puis sous celle des Kouchan au moins jusqu'au IIIe siècle. Après sa conquête par Mahmoud de Ghaznî en 1021, le nom de Gandhâra disparait.

Le bouddhisme du Gandhâra et des régions avoisinantes, mélange d'influences indienne, perse et hellénistique, a vu la naissance du mahayana et influencé de manière importante le bouddhisme d'Extrême-Orient ; les premiers missionnaires et traducteurs actifs en Chine, ainsi que la majorité des sûtras, provenaient des régions indo-grecques et kouchanes. Une influence s'exerça aussi sur le bouddhisme tibétain par l'intermédiaire de l'école yogacara, fondée par Asanga et Vasubandhu, deux frères gandhârais. Les manuscrits bouddhistes les plus anciens, qui sont aussi les manuscrits indiens les plus anciens, ont été trouvés au Gandhâra. Ils sont écrits en gandhari, langage en usage dans le royaume, dérivant du sanskrit et noté en écriture kharosti.

C'est au Gandhâra qu'est supposé se trouver le lac Dhanakosha, lieu de naissance de Padmasambhava, fondateur du bouddhisme tibétain.

Géographie
Les habitants du Gandhâra sont installés depuis l'époque védique sur les rives de la rivière Kaboul, jusqu'à son confluent avec l'Indus.

Les frontières du royaume varient suivant les époques, pouvant s'étendre jusqu'à la vallée de la Swat ou inclure des parties du nord-ouest du Pendjab, mais son centre reste situé sur les vallées de Peshawar et Taxila. D'autres cités comme Kapishî — actuelle Begrâm — sont des centres culturels importants.

Situé sur la route commerciale du Nord, Gandhâra est un centre d'activités commerciales internationales et un important nœud de communication entre la Perse et l'Asie centrale.

Langue
Les textes bouddhiques du Gandhâra sont les manuscripts bouddhistes et sud-asiatiques les plus anciens jamais découverts. La plupart sont écrits sur des écorces de bouleau et ont été découverts dans des pots en argiles. Dans sa grammaire du sanskrit Ashtadhyayi, Pa?ini mentionne à la fois la forme védique de la langue et que ce qui semble être une forme du Gandhâra.

La langue du Gandhâra est un dialecte indo-aryen, un prakrit, généralement appelé gandhari. Les textes sont écrit de droite à gauche dans l'alphabet kharosthi, adapté de l'alphabet araméen. Le Gandhara était alors contrôlé par la dynastie achéménides de l'empire perse, qui utilisait ce dernier script pour écrire les langues iraniennes.

Le kharosthi s'éteint vers le IVe siècle. Toutefois, l'hindko et les dialectes archaïques darde et kohistani, dérivés des prakrits locaux, sont toujours parlés, bien que le pachto soit la langue principale de la région.

Art
StandingBuddhaLe Gandhâra est célèbre pour le style d'art bouddhique qui s'y est développé, connu sous le nom d'art du Gandhâra, un syncrétisme gréco-bouddhique qui fit la fusion d'influences indiennes et hellénistiques au cours des siècles qui suivirent l'expédition d'Alexandre le Grand en Asie centrale au IVe siècle av. J.-C.. Le style du Gandhâra fleurit du Ier siècle, sous la dynastie Kouchan, au Ve siècle où il disparaît avec l'invasion des Shvetahûna ou Huns blancs.

Peshawar détient la plus belle collection d'objets de la civilisation du Gandhâra.

(informations adaptées à partir du Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gandh%C3%A2ra)